Excite

Sarkozy défend la taxe Tobin

Le chef de l’État part en guerre. Son cheval de bataille, à la tribune de l’Onu est clair: 'il faut trouver de nouvelles sources de financement pour la lutte contre la pauvreté, l'éducation et pour la résolution des grandes pandémies sanitaires de la planète'.

À la tête de la présidence du G20 et du G8 pendant une année, Nicolas Sarkozy veut faire passer ses idées. Le discours a pour objectif de convaincre l’Onu et les autres puissances qu’il faut des 'financements innovants' permettant de lutter contre la pauvreté dans le monde. Au premier jour du sommet, les questions fusent.

Le président ne souhaite pas attendre: 'les financements innovants, la taxation des transactions financières, nous pouvons le décider ici. Pourquoi attendre?'. À terme, taxer les transactions financières permettrait d’économiser 30 milliards d’euros pour l’aide au développement.

Le Brésil et la Norvège sont favorables à la création de cette taxation. Ban Ki-moon, chef de l’Onu a également apporté son soutien à Nicolas Sarkozy.

Des taxes sur les flux financiers



Photo: frenchmorning.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017