Excite

Sarkozy est au Proche-Orient pour chercher "les chemins de la paix"

Le Proche-Orient est en état de guerre. Pour favoriser la paix, Nicolas Sarkozy entend faire "tout ce qui est humainement possible de faire" a souligné Henri Guaino, proche conseiller du Président.

Après une semaine d’offensive aérienne, l’assaut terrestre a été donné par Israël, d’infiltrer Gaza, samedi 3 janvier. La France, par l’intermédiaire de son ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a vivement condamné cette offensive israélienne. La communauté internationale se trouve dans une impasse pour obtenir tout cessez-le-feu.

Les efforts engagés par les différents pays européens dans le conflit entre le Hamas et Israël, s’avèrent réduits à néant, plus de cinq cent palestiniens sont déjà morts. Le président français rejette la faute sur le Hamas qu’il rend responsable de "la souffrance des Palestiniens de Gaza". Trois quotidiens libanais qui paraissent aujourd’hui reprennent la citation de Nicolas Sarkozy dans leurs éditions respectives.

Visite éclaire

Ce lundi 5 janvier, le chef de l’État a déjeuné avec le président égyptien Hosni Moubarak à Charm el-Cheikh (nord-est de l'Egypte). Rappelons que ce dernier co-préside l’Union pour la Méditerranée avec Nicolas Sarkozy. Il rencontrera Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, qui tentera de négocier avec lui tout arrêt de l’armée israélienne dans Gaza.

Une délégation européenne devrait prochainement poser ses valises à Ramallah (Cisjordanie). Elle sera pilotée par les ministres des Affaires étrangères tchèque, Karel Schwarzenberg. Dans son plan de vol, Nicolas Sarkozy fera une halte mardi 6 janvier, au Liban et en Syrie pour s’entretenir avec les présidents Michel Sleimane et Bachar al-Assad.

Mais que peut faire Nicolas Sarkozy?

C’est la question qui est posée… Il n’a plus aucune légitimité de mandat : ex-président de l’UE, co-président pour l’Union de la Méditerranée. La presse étrangère ironise, cherche une explication. Pour le Science monitor, le cessez-le-feu à court terme paraît très utopique, malgré les grandes qualités diplomatiques du Président. Pour le quotidien madrilène Publico, "Sarkozy voyage au Proche-Orient comme un roi mage opportun, promettant des cadeaux humanitaires qui renforceraient stratégiquement Israël".

Photo: martinequinault, Flickr (Bombes sur Gaza)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017