Excite

Sarkozy et son faux conseiller

Alain Polomack, Rmiste, a prétendu pendant trois semaines, être un conseiller technique du président Sarkozy afin de loger gratuitement dans un hôtel de Bordeaux pendant trois semaines. Il a été reconnu coupable de falsification de documents et condamné à un mois de prison ferme.

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a tranché: ce sera la prison pour un mois et en totalité. L’usurpateur Alain Polomack a trompé le responsable de l’hôtel où il séjournait, affirmant être un conseiller privilégié du chef de l’État. Il avait fourni un faux diplôme de MBA en commerce international de l’université de San Diego et un faux contrat de travail signé de la main du président de la République.

A 47 ans, ce Strasbourgeois, a affirmé avoir été en contact avec l’Elysée pour proposer "ce qui ne s'était jamais fait jusqu'à maintenant, mettre en relation les chefs d'entreprises de 27 pays de l'Union". A l’énoncé de sa condamnation, il a reconnu: "Je n'aurais jamais dû faire ça". Alain Polomack a expliqué comment il avait multiplié les contacts, se rapprochant à la fois de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) et de la préfecture de région. Il laisse au passage une note impayée de plus de deux mille euros dans l’hôtel où il a séjourné à Bordeaux.

Pour lui éviter une peine plus lourde, Nadine Tessang, avocate d’Alain Polomack, a plaidé que son client était un "doux dingue, qui a cru qu'il pouvait monter son projet tout seul". Son client n’en est pourtant pas à sa première peine: il avait déjà été condamné pour escroquerie et faux en écriture. En plus de son mois de prison, il écope de cinq mois avec sursis avec obligation de soins psychiatriques ou psychologiques.

Photo: y.caradec, Flickr (Champs-Elysées)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017