Excite

Sarkozy et Tapie ne sont pas amis

Bernard Tapie, dont la réputation est très controversée vient d’annoncer publiquement qu’il n’est pas l’"ami" de Nicolas Sarkozy. Cette annonce fait certainement suite aux propos de François Bayroux, le président du MoDem, qui a souvent dénoncé des "protections au plus haut niveau" et un "traitement de faveur" de la part de l'Elysée à l’égard de Bernard Tapie.

Rappelons que l’ancien homme d’affaires avait été soupçonné pour corruption dans l’histoire de l’achat-vente du groupe sportif Adidas, qui avait été mêlé à une série d'opérations financières douteuses impliquant également la banque Crédit lyonnais avec laquelle il eut de longs démêlés judiciaires. Le tribunal arbitral a soldé treize années de procédure en décidant de condamner, le 7 juillet dernier, le Consortium de réalisation à verser aux liquidateurs du groupe Tapie une indemnité de 285 millions d'euros, ce qui relancé la polémique autour du personnage.

L’ex patron du groupe Adidas s’est défendu des accusations de François Bayroux en affirmant que le chef de l'État n'était "en aucun cas intervenu" dans la décision du tribunal. Il aurait bien aimé, "mais ce n'est pas le cas", a-t-il déclaré de manière provocatrice au micro de RTL. Puis il a ajouté, très pragmatique: "Mais imaginons le pire: il est mon ami. Comment peut-il intervenir sur des gens comme Bredin, Mazeaud ou le premier président honoraire de la Cour d'appel de Versailles?"

L'ancien patron du Crédit Lyonnais, Jean Peyrelevade et Bernard Tapie seront auditionnés mercredi par la commission des Finances de l'Assemblée nationale. Mais l’affaire est bien plus complexe que ce qu’elle n’y paraît et la décision du tribunal ne semble pas suffisante pour innocenter Monsieur Tapie.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017