Excite

Scandale au FMI: enquête sur DSK

Dominique Strauss-Kahn, patron du FMI dément tout abus de pouvoir: "A aucun moment, je n'ai abusé de ma position de directeur du fonds" à l’encontre de Piroska Nagy, sa collaboratrice. Mais il explique bien qu’il a eu une relation intime avec elle en janvier dernier.

C’est le très sérieux Wall Street Journal qui a rendu l’affaire publique. Dans son édition de samedi, l’ancien ministre français de l’économie, faisait l’objet d’une enquête sur ses relations présumées intimes avec Piroska Nagy, ancienne haute responsable d’origine hongroise du département Afrique du FMI et de surcroit, mariée.

Mais l’histoire va plus loin qu’une simple "love affair". Le Wall Street Journal parle même de favoritisme ou de vengeance au moment de la prise de congés et des indemnités que Piroska Nagy aurait perçu. Tout commence par le mari, Mario Blejer, qui retrouve des courriels pour le moins évocateurs sur la relation des deux protagonistes. Ensuite, ce serait les indemnités de départ de Piroska Nagy jugées excessives au vu de sa position hiérarchique. Ou une vengeance personnelle que DSK aurait voulu passer sous-couvert.

Découvrez en vidéo, l’affaire DSK au grand jour:



Pour finir, le doyen de l’institution, Shakour Shaalan a ouvert une enquête sur les responsabilités de Dominique Strauss-Kahn. Il s’avère que la relation intime a été confirmée par le directeur du FMI: "L'incident s'est produit dans ma vie privée", lors d’une conférence en Europe en début d’année dernière indique le Wall Street Journal. DSK a également mentionné qu’il collaborerait à l’enquête.

"Le doyen a fait appel à un conseil externe pour mener une enquête et déterminer la validité de ces allégations", a souligné le porte-parole du FMI. Les conclusions seront connues "d'ici la fin de ce mois".

Photo: Le Jhe, Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017