Excite

Shanghai : au total, plus de 13 000 cadavres de porcs repêchés

  • Getty Images

Plus de 13000 cadavres de porcs ont été repêchés dans les eaux du Huangpu, le fleuve principal de Shanghai, l'une des plus grandes mégalopoles du monde. Les habitants de la capitale économique chinoise sont inquiets et sceptiques devant la menace de la catastrophe sanitaire.

Cela fait désormais douze jours que les employés municipaux de Shanghai ramassent à l'aide de petites embarcations et de râteaux à longs manches, des cadavres gonflés virant du rose au gros de cochons morts. Des cadavres de porcelets et de cochons adultes allant jusqu'à 150 kilos. Un tableau cauchemardesque qui pourrait bien mettre à jour la face inavouable de l'industrie agro-alimentaire chinoise.

Il semblerait que certains éleveurs de la préfecture de Jiaxing se soient débarrassés de leurs bêtes après une épidémie (non précisée) sans se soucier ni même connaître les conséquences sur l'environnement. "Le lieu d'élevage des porcs morts n'est pas clair, par conséquent ils peuvent très bien être originaires d'ailleurs" assure le porte parole de la préfecture de Jiaxing. Les responsabilités sont donc loin d'avoir été établies. Le gouvernement chinois peine encore à fournir des explications. Il s'est contenté d'avancer des problèmes génériques de mentalité : "Cette situation s'explique car certains paysans connaissent mal la loi, ont de mauvaises habitudes et il y a des carences dans le contrôle et le niveau des soins".

REGARDEZ LA VIDEO

Le fleuve en question représente 22% de la consommation d'eau des quelques 23 millions habitants de la mégalopole, ce qui laisse craindre un véritable problème de santé publique. Le gouvernement de Shangai assure pourtant que les résultats des analyses sur des échantillons prélevés dans le Huangpu étaient "normaux". Mais la population n'est pas dupe. "Près de 6.000 porcs crevés et la qualité de l'eau ne change pas. On assiste à un miracle" peut-on lire dans un message laissé sur internet par un résident.

En outre de grandes questions demeurent : pourquoi ces cadavres, pourquoi dans le fleuve, quelles règlementations environnementales pour le pays ? "Les citoyens de Shanghai qui boivent l'eau aux cochons morts sont en droit d'obtenir une explication claire", car "Sans sanction, sans responsabilité, comment garantir qu'une telle chose ne va pas se reproduire ?" s'indigne une des habitantes de Shanghai.

REGARDEZ LA VIDEO

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017