Excite

Silvio Berlusconi ou l’art de la censure à l’italienne

Dans un pays où les programmes télévisés ne peuvent s’empêcher d’exhiber des corps de jeunes femmes quasiment nus, c’est un comble que de voir Silvio Berlusconi voiler le sein d'une peinture de Jean-Baptiste Tiepolo, la Vérité dévoilée par le Temps, qui sert de toile de fond dans l’une des pièces de la présidence du Conseil! Surtout en sachant que c’est lui, le chef du gouvernement, qui a choisi cette reproduction pour couvrir un mur entier de la salle de presse du Palais Chigi à Rome et que le sein en question a déjà été retouché avec pour objectif de dissimuler davantage le mamelon.

Pourquoi donc avoir pris la décision de voiler ce détail anatomique, entraînant une censure partielle du tableau de Tiepolo ?

Selon l’agence italienne ANSA, ce sont les cameramen du gouvernement qui auraient d’eux-mêmes pris l'initiative de cacher le sein de la Vérité dévoilée par le Temps pour qu'il n'apparaisse pas à côté du visage du Président du Conseil lorsque ce dernier est filmé et ce afin d'épargner la sensibilité de certains téléspectateurs. "C'est une sottise absolue!" s’exclame le directeur des musées du Vatican et ancien ministre de la Culture, Antonio Paolucci.

Qu’adviendra-t-il de tous les autres tableaux et statues représentant des femmes nues que l'on peut admirer dans la plupart des musées de la péninsule? Et surtout pourquoi s’offusque-t-on pour une toile quand le petit écran - et Mediaset ne fait pas exception à la règle – regorge de femmes qui arborent des tenues à la limite du vulgaire?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017