Excite

Surpris avec une femme en public, il va en prison!

Amnesty International a réclamé dimanche la libération de Mohamed Ali Abou Raziza, maître-assistant en psychologie à l’université de Ryad, qui encourt 150 coups de fouet ainsi que huit mois d’emprisonnement pour avoir été surpris dans un café, avec une femme n’ayant aucun lien de parenté avec lui.

"L'Arabie doit cesser de persécuter sans nécessité des gens comme ça. Nous souhaitons que soit mis fin complètement aux châtiments pour ces délits 'khilwa'", ajoute Amnesty.

Ce vocable signifie notamment ce type de rencontres entre hommes et femmes non liés par le sang. Il faut savoir qu'en Arabie Saoudite et plus précisément dans le royaume wahhabite, les musulmans pratiquent un islam strict.

Ce professeur a été arrêté par la Commission, aussi connu sous le nom de police religieuse, qui prône la vertu ainsi que la prévention du vice. Ils disposent de pouvoirs étendus afin de faire appliquer cette stricte ségrégation sexuelle et traquer l'alcool, la drogue et la prostitution.

Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler de la Commission. En effet, cette organisation avait été la cible de sévères critiques récemment lorsque six personnes avaient été tuées lors de descentes ou de chasses à l’homme dans lesquelles ses agents étaient impliqués.

Source image: Hani Amir

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017