Excite

The Cloud: le défi des jeux olympiques 2012

A première vue le projet paraît improbable, digne héritier d'un fantasme de René Barjavel. Il fait pourtant bien parti des idées de monuments retenues pour embellir la capitale britannique lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012.

The Cloud défie l'apesanteur et l'humanité

Un ensemble de sphères aériennes, entourant une tour translucide et en suspension au dessus du grand stade où se dérouleront les JO, voilà à quoi devrait ressembler 'The Cloud' ('le nuage'). Il s'agit pour les concepteurs de défier à la fois les lois de l'apesanteur mais aussi l'humanité.

The Cloud: regarder les photos du projet

Pour le côté apesanteur, ces bulles translucides seront en effet suspendues à plus de 120 mètres du sol et l'on pourra les parcourir à pieds ou en vélo! D'ailleurs c'est cette énergie 'cinétique' (par le mouvement) des visiteurs qui alimentera toute la structure qui deviendrait par la même occasion énergétiquement auto-gérée et donc totalement écolo.

Pour le côté humanité, Carlo Ratti, l'un des coordinateurs du projet, explique que tout un chacun, dans le monde entier, pourra participer à la réussite de ce projet soit en le fournissant en énergie cinétique lors de sa visite soit en devenant propriétaire de l'un des leds qui permettront d'éclairer cet espace en permanence.

Utile et ludique à la fois

Ce projet extraordinaire devrait être construit même s'il ne remporte pas le concours organisé par la communauté de Londres et l'on promet que la tour aura de multiples usages du plus ludique (observation d'un point de vue unique) au plus utile (mesures de la pollution ou d'autres données météorologiques). Les sphères pourraient également diffuser en temps réels des flux d'information comme des tweets par exemple.

Reste que le projet semble pharaonique et difficilement réalisable à l'horizon 2012. Pourtant, Carlo Ratti insiste: 'Grâce à une telle construction modulaire, il suffit qu'on commence les travaux en 2010 pour tout assembler à temps'. Par ailleurs, la taille de cette structure futuriste dépendra également du montant des fonds récoltés car 'on peut construire CLOUD avec de 5 à 50 millions d'euros'

Photo: raisethecloud.org

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017