Excite

Toulouse : les poubelles débordent !

Les agents de la communauté urbaine du Grand Toulouse (CUGT) ont entamé ce matin leur 3ème jour de grève alors que les poubelles normalement desservies débordent déjà. Les revendications portent principalement sur une hausse de salaire avec une "harmonisation par le haut".

Augmentation des salaires et des RTT

Le problème, ce sont les différences de salaire allant jusqu'à 150 euros par mois et le nombre de jours de RTT qui varie de 6 à 22 par an entre les agents des 25 communes qui depuis janvier 2009 se trouvent regroupées sous la CGUT.

Mais Pierre Cohen, le Président du Grand Toulouse ne veut plus rien entendre prétendant avoir tenu ses engagements en faisant bénéficier 80% des salariés concernés de hausses de salaire conséquentes (entre 50 et 100 euros par mois). De plus il ajoute qu'une nouvelle hausse des salaires pénaliserait le contribuable en provoquant une augmentation d'au minimum 1% des impôts locaux.

Les négociations dans l'impasse

Du coup, la tentative de négociation qui a eu lieu hier matin entre les syndicats et les représentants du Grand Toulouse n'a rien donné malgré plus de deux heures de discussions acharnées. Des manifestations et des blocages des rues ont été observés dans toute la région toulousaine hier. Entre 500 et 900 agents en grève auraient défilés dans les rues en déversant des sacs d'ordures et en faisant exploser des pétards.

Les commerçants et les restaurateurs toulousains commencent à se plaindre sérieusement et l'inquiétude monte auprès de la population à l'annonce d'un possible blocage des livraisons de repas aux cantines des écoles de la région, en plus du défaut de ramassage des ordures. En contrepartie, les grévistes organisent aujourd'hui une "opération portes ouvertes dans le métro" et empaquètent également les horodateurs du centre-ville dans des sacs poubelles rendant ainsi le parking gratuit.

Photo : Franck C. Müller et Dephine Ménard (wikimedia)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017