Excite

Tous à poil contre la censure! : les professionnels du livre se déshabillent contre Copé

  • Facebook

La polémique lancée par le patron de l’UMP Jean-François Copé autour du livre jeunesse « Tous à poil !» qui selon ses mots "désacralise l’autorité" et mériterait d’être ôté des "recommandations faites aux enseignants" a trouvé une réponse auprès des professionnels du livre. Si la problématique est sérieuse, des libraires, bibliothécaires ou encore éditeurs du Nord-Pas-de-Calais ont adressé un message ironique mais explicite à Mr Copé : Tous à poil contre la censure !

Jean-François Copé ne pouvait pas rêver meilleure publicité pour l’album de Claire Franek et Marc Daniau Tous à poil! (éditions Rouergue), paru en 2011 sans histoire mais qui a connu un pic de vente depuis l’intervention du président de l’UMP sur RTBF, taxant l’ouvrage de « peu convenable » dans le contexte de l'ABCD de l'égalité. Dans ce livre, les petits et les grands se déshabillent, aussi bien la maîtresse que le policier.

"Il n'a jamais été question de proposer de les interdire dans les librairies ou dans les bibliothèques. Je demande seulement qu'ils ne servent pas de support d'enseignement aux enfants de maternelle ou de primaire", s'est défendu Copé.

Mais cette mise à l’index moral a suffit pour mettre le feu au poudre chez les professionnels du livre qui n'ont pas supporté l’ingérence du président de l'opposition.

Quatorze libraires, bibliothécaires, organisateurs de salons et éditeurs du Nord-Pas-de-Calais ont posé nus,“habillés” uniquement de livres pour la jeunesse, pour une photo diffusée sur les réseaux sociaux avec un communiqué mardi 18 février au soir.

Tous à poil contre la censure! A poil l'éditeur, à poil le libraire, à poil les associations, à poil le représentant, à poil l’organisateur de festival! A poil pour montrer notre soutien aux auteurs et aux livres injustement attaqués, A poil pour soutenir ces œuvres qui ouvrent les imaginaires, les horizons et les débats.

"L’idée c'était de réagir face à toute la polémique qu’il y avait au sujet des livres jeunesse. On est plusieurs acteurs du livre en Nord/Pas-de-Calais à avoir été un peu choqués” a expliqué à l'AFP Emily Vanhée, présidente de l’association Libr’Aire et libraire à Roubaix.

On soutient aussi ces éditeurs, ces auteurs, qui ont aussi le courage de prendre parti. Le livre n’est pas quelque chose qu’on peut censurer. On est prêts à oser un peu le ridicule pour défendre nos idées”, a-t-elle ajouté.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017