Excite

Toussaint : j'irai fleurir vos tombes

La Toussaint c’est les vacances d’automne, les châtaignes grillées, les ballades dans les bois bruns jaunes et rouges, les cèpes bordelais, mais la Toussaint c’est avant tout et surtout la période durant laquelle on rend visite et on honore ses morts. Ce qui se traduit au niveau économique par .

Le 2 novembre c’est le jour des morts à ne pas confondre avec la fête de tous les saints (Toussaint) qui tombe le 1er novembre. Pourtant, le 1er étant un jour férié, la commémoration des morts a par habitude était anticipée d’un jour et les fêtes se sont trouvées confondues.

Il est coutume ce jour-là de se déplacer pour aller fleurir la tombe des proches défunts. La tradition chrétienne veut qu’on apporte des chandelles et bougies dans les cimetières et qu’on fleurisse de chrysanthèmes ses chers disparus.

En réalité, cette célébration s’étale sur quatre à cinq jours et les fleurs déposées sur les sépultures sont plus variées. À en croire les fleuristes, de nettes tendances ce dégagent ces jours là. Le rouge et l’orange sont les couleurs préférées si le défunt est un homme. Le rose et les couleurs pastel sont plutôt réservées pour les femmes tandis qu’on se tourne vers le blanc pour les enfants.

La fleur de chrysanthème reste la grande vedette de cette période. Si elle symbolise l’immortalité au Japon, la fleur de chrysanthème a surtout était retenue en raison de sa résistance aux basses températures. Elle a également l’avantage de fleurir en automne.

Le cyclamen est également une fleur qui est traditionnellement portée sur les tombes en raison de sa délicatesse et encore une fois de sa résistance.

Fleurs artificielles (les ventes de fleurs artificielles explosent lorsqu’il fait froid), bruyère, fleurs coupées, la liste n’est pas limitée. Et les moyen non plus. De plus en plus de personnes ont recours à un service qui vient pour le compte d’un tiers entretenir et fleurir une sépulture.

L’évolution de nos modes de vie qui font que les familles sont de plus en plus dispersées et éloignées a fait naître des services de ce genre, par téléphone (en s’adressant à un fleuriste local) ou online.

La Toussaint représente pour les fleuristes un pic d’activité et une grosse partie de leur chiffre annuel. Elle se dispute l’affiche avec la fête des Rameaux -qui est de moins en moins fêtée-, la Saint-Valentin, la fête des mères et Noël.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017