Excite

Tout ne baigne pas pour Philippe Lucas...

L'ancien entraîneur de Laure Manaudou est placé en garde à vue par la police judiciaire de Melun.

A la suite de plusieurs plaintes déposées en 2007 par le Cercle des nageurs de Melun-val-de-Seine (CNMVS), une information judiciaire contre X a été ouverte le 28 janvier dernier pour 'faux et usage de faux, vol et abus de confiance'. Le CNMVS avait alors dénoncé plusieurs irrégularités financières effectuées sur le compte du club.

En regardant les comptes bancaires de plus près, Serge Dintroz, procureur de la République de Melun, relève que 'l’émission de plusieurs chèques (...) semblent pour le moins litigieuse'. En effet, deux chèques de 20 000 et 5 000 euros ont été établis à l’ordre de Philippe Lucas et, un autre chèque d’un montant de 20 000 euros, émis au bénéfice de la nageuse française Laure Manaudou. Celle-ci, interrogée à Ambérieu (Ain) en janvier, a été mise 'hors de cause' selon les propos de Serge Dintroz et peut donc à l’heure qu’il est se concentrer sur les Jeux à venir.

De son côté, Philippe Lucas continue d’être entendu par la PJ de Melun. Il ne semble pas tellement plus préoccupé que son ancienne élève et c’est sans avocat qu’il s’est présenté hier à l’interrogatoire. Alors qu’il révélait dans son autobiographie: 'On m'accuse d'escroquerie, abus de confiance, vols, falsification et usage de chèques falsifiés. C'est grave. Les 25 000 € se répartissent ainsi : 5 000 € d'une prime exceptionnelle que la Fédération m'avait octroyée après les Jeux d'Athènes et que je n'avais pas perçue. Quand je suis parti (NDLR : de Melun en 2006), je les ai pris. Et 20 000 € de primes de résultats accordées par le club. Je n'ai rien à me reprocher.' Un discours qu’il a probablement répété hier. Il est toujours retenu à Melun, attendant d’être libéré, ou mis en examen.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017