Excite

Tripoli bombardée

La France a ouvert les hostilités samedi en envoyant des avions éclaireurs pour survoler le territoire libyen. En soirée, les États-Unis et la Grande-Bretagne lançaient 110 missiles de croisière Tomahawk.

La guerre semble donc déclarée, les trois alliés (France, États-Unis et Grande-Bretagne) étant passés à l’offensive. Ainsi, depuis la mer, les missiles s’abattent sur le sol. D’abord, trois bombardiers furtifs américains auraient, selon CBS News, détruit une base aérienne libyenne. Puis les Britanniques auraient démoli des systèmes libyens de défense anti-aérienne près de Tripoli.

De son côté, le porte-avions Charles de Gaulle est parti en journée, de Toulon, et devrait arriver sur les côtes de la Libye dans moins de 48 heures. Il transporte une quinzaine d’avions de chasse, deux avions de contrôle aérien et des hélicoptères.

Pour l’heure, la coalition aurait fait 48 morts.

Benghazi respire

Le bastion des opposants risquait d’être repris par les loyalistes (pro-Kadhafi). Les frappes aériennes de la coalition ont abattu des dizaines de véhicules militaires (chars notamment) des forces de Mouammar Kadhafi. Ainsi, les habitants qui samedi fuyaient vers Tobrouk reviennent petit à petit.

Mais le bilan est lourd : plus de 90 personnes (entre vendredi et samedi) ont déjà été tuées par les troupes du dictateur, bien avant l’arrivée de la force Internationale.

Photo: medium.lequotidien.re

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017