Excite

Un architecte imagine une ville itinérante

Une ville mobile. C’est le projet un peu fou, mais techniquement réalisable, imaginé par un étudiant en architecture espagnol. Pour lui, la ville de demain sera sur roulettes, pour pouvoir se déplacer à travers la planète et trouver sur place ce dont elle a besoin.

Plus d’eau. Pas assez de nourriture. Pas de pétrole. Qu’importe, avec son projet de gigantesque ville posée sur une plateforme équipée de roulettes, la ville de demain de Manuel Dominguez n’aura qu’à mettre les gaz pour aller chercher ailleurs ce qui lui fait défaut.

Baptisée « Very large structure » (immense structure), le projet de l’étudiant fait l’objet de dessins 3D très aboutis. Il imagine ainsi la ville nomade posée sur une immense plateforme métallique, type plateforme pétrolière et équipée de roulettes, façon chenilles de pelleteuse.

Manuel Domínguez a élaboré ses plans en prenant en compte toutes les composantes du projet, de la structure métallique aux exigences énergétiques. Au total, 5 000 personnes pourraient habiter là. L’architecte de 35 ans a planché deux ans sur ce projet futuriste à l'occasion de son travail de diplôme de l'école d'architecture ETSA près de Madrid.

Il a également une vision claire de ce qui pourrait se passer à bord : « ces métropoles en mouvement disposeront à bord de tout ce qu’on s’attend à trouver dans une ville, à savoir des universités, des hôpitaux, des complexes sportifs, des industries ou des restaurants », a-t-il déclaré. L’idée d’une ville en mouvement n’est pas nouvelle puisque l’architecte anglais Ron Herron avait déjà imaginé une ville nomade (« Walking City ») dans les années 60.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017