Excite

Un coiffeur normand lègue des millions à son village natal

Enrichi à la Bourse, un ancien coiffeur vivait très modestement à Paris jusqu'à son décès en 2012, à l'âge de 93 ans. « C'était un ancien coiffeur, passionné de bourse, qui vivait très modestement à Paris dans un 20 m2 au 5e étage sans ascenseur », raconte Danièle Mary, maire de Saint-Germain-de-la-Coudre, le village de Normandie héritier.

Toutefois, Raymond Bru laisse à la commune 2,15 millions d'euros issus de la vente de ses titres et de son assurance-vie, soit trois fois le budget de fonctionnement annuel de la commune. Il lègue aussi deux maisons dans la région et son petit appartement à Paris.

Le patrimoine immobilier est évalué entre 350 000 et 400 000 euros. « Il n'a jamais voulu profiter de cet argent. Il a tout légué à la commune qui l'a vu naître et grandir », poursuit l'élue. L'homme était « très connu » dans le village, où il venait environ tous les deux mois pour rendre visite à son frère Claude, décédé avant lui. Les deux frères étaient célibataires et sans enfant.

Le bienfaiteur n'a eu qu'une seule demande : que ses biens immobiliers normands restent durant 100 ans dans le patrimoine de la commune. Et « si la commune le juge opportun », qu'il y ait une place ou une rue du village « Raymond et Claude Bru ». La commune normande située dans le département de l’Orne compte 850 habitants pour une dizaine de commerces, a ouvert un « espace » baptisé ainsi, destiné à accueillir les associations et peut-être un cabinet médical. L'argent devrait principalement contribuer à la rénovation de l'école, à l'aménagement du centre et à la rénovation des maisons héritées, qui seront mises en location.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017