Excite

Un géant du papier ne respecte pas ses engagements pour protéger les forêts indonésiennes

Selon les organisations écologiques, le troisième groupe mondial de papeterie a une nouvelle fois violé sa promesse de cesser toute déforestation en Indonésie. L'entreprise en question, Asia Pulp and Paper, nie toute infraction cependant. Le groupe s'était engagé en début d’année à « cesser tout abattage dans l'ensemble des forêts naturelles d'Indonésie », affirmant voulant « limiter (son) expansion aux terrains défrichés ou en broussailles ».

Mais une coalition d'ONG regroupant le Fonds mondial pour la nature (WWF) et des associations œuvrant dans le Kalimantan, la partie indonésienne de l'île de Bornéo, a affirmé que deux fournisseurs d'APP, Asia Tani Persada et Daya Tani Kalbar, continuaient à assécher les tourbières et à couper la forêt.

Le groupe avait assuré que, « en date du 1er février, l'ensemble des fournisseurs d'APP (avaient) suspendu les abattages dans les forêts naturelles». APP répondait ainsi à une campagne d'organisations de protection de l'environnement qui l'accusent depuis de longues années de déforestation massive en Indonésie.

APP a répondu qu'il avait reçu des « indications fortes » de la part de ses fournisseurs qu'ils n'avaient pas violé la promesse de cesser la déforestation, imputant le problème à « un chevauchement de limites de concession». Le groupe a toutefois promis une enquête et la publication de ses résultats.

APP, qui produit les emballages de la poupée Barbie de Mattel par exemple, avait déjà en 2003 signé un accord avec le WWF, promettant de protéger la forêt naturelle sur une période de douze ans. Mais le WWF avait dénoncé l'accord en 2004, accusant APP de n'avoir pas respecté son engagement.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017