Excite

Un ministre italien soutient la mafia

C’est l’hebdomadaire politique L’Espresso (plutôt de gauche), qui a révélé dans son édition de vendredi, les liens qui uniraient la camorra à Nicola Cosentino, sous-secrétaire italien à l’Economie. Cinq mafieux repentis parlent et impliqueraient le ministrable.

Les langues se délient, la mafia la plus puissance du pays craint-elle quelque chose? Après la sortie de Gomorra (subtilement orchestrée sous les traits de la camorra) par Roberto Saviano, voici que cinq ex-mafieux affirmeraient que Nicola Cosentino aurait favorisé les intérêts de la camorra.

Des témoignages collaborent leurs dires

Pendant douze ans, de 1996 à 2008, lesdits mafieux ont collaboré avec la justice et surtout avec les enquêteurs infiltrés ou non dans le clan des Casalesi. Les Casalesi, groupe le plus puissant de la camorra, qui règne sur le sud de l’Italie comme un petit gouvernement, en totale liberté. Les cinq ex-mafieux ont affirmé que Nicola Cosentino favorisait les intérêts des Casalesi lors d’appels d’offres.



L’Espresso cite dans son édition que Gaetano Vassalo, ex-responsable d’une entreprise de traitement de déchets toxiques, affirme dans sa déposition d’août dernier que "M. Cosentino était l'un des candidats du clan".

Election et mafia

En 1996, Dario De Simone qui était l’un des chefs des Casalesi à l’époque, mentionnait clairement que "Quand je demandais un service, on ne me refusait rien. C'est un peu toute l'organisation qui s'est occupée de son élection". Nicola Cosentino a été élu conseiller régional très rapidement après que Dario De Simone l’ait demandé. Rappelons que le sous-secrétaire à l’Economie est originaire de Casal di Principe, fief des Casalesi.



Photo: L’Espresso

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017