Excite

Un nourrisson mordu par un renard à Londres

La semaine dernière un nourrisson âgé de 4 semaines a été attaqué à son domicile de Bromley dans le sud-est de Londres. Mordu dans son berceau, il souffre de sévères blessures à la main droite et au visage. Fort heureusement, il va désormais mieux après avoir été opéré. En 2010 déjà, deux jumelles de 9 mois avaient été mordues dans leur maison du quartier londonien d’Hackney par un renard.

« Heureusement, ces cas terribles sont rares, mais il est nécessaire de résoudre ce problème. Pour certains, peut-être, il est agréable et romantique de voir un renard dans la ville. Cependant, n'oubliez pas que le renard est vecteur de contagion », a expliqué à la BBC le maire de Londres, Boris Johnson, qui incite les leaders des différents arrondissements londoniens à réagir.

Pour Chris Packham, présentateur vedette de documentaire animalier sur la BBC, la prolifération des renards en ville est directement liée au fait que les habitants jettent de la nourriture et stockent leurs poubelles dans la rue. Ainsi, attirés par la nourriture, les renards se multiplient de façon alarmante en zone urbaine.

La présence de renards dans les villes n'est pas un phénomène exclusivement britannique. Il a été constaté en France et sur le continent européen depuis les années 1980. « Ils ont la nourriture, le gîte et, en plus, ils ne sont pas chassés », résume Sandrine Ruette, de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Elle ajoute : « Les renards ne sont pas solitaires, ils peuvent former des petits groupes en périphérie urbaine ».

Quant à la rage du renard officiellement éradiquée en France en 2001, Jean Hars, vétérinaire à l'ONCFS précise : « Cela n'empêche que si un renard mord un humain, il doit immédiatement être capturé, tué et des tests doivent être faits pour rechercher s'il est porteur du virus de la rage ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017