Excite

Un soldat américain plaide coupable pour des "actes horribles"

  • Getty Images News

Robert Bales, 39 ans, a plaidé coupable mercredi 5 juin pour le massacre d'un village entier afghan le 11 mars 2012. Le sergent américain a reconnu ces "actes barbares" sans toutefois pouvoir les expliquer.

Le soldat Bales est accusé d'avoir quitté sa base du district de Panjwayi, province de Kandahâr -connu comme étant le lieu de naissance du mouvement Taliban- à l'aube de ce dimanche 11 mars. Armé d'un fusil d'assaut M4 et d'un pistolet 9 mm, Bales a abattu 16 afghans d'un même village, principalement des femmes et des enfants et a mis le feu à leur corps.

Il a interrompu par deux fois cette épopée meurtrière, revenant à la base, se confiant à un de ses collègues pour finalement se rendre.

Le sergent que sa famille décrit comme un homme "courageux et respectable", est incapable d'expliquer son geste au juge militaire Jeffery Nance.

"Monsieur, en ce qui concerne l'explication de ces actes, je me suis posé la question un million de fois depuis. Il n'y a pas de bonne raison pour expliquer les actes horribles que j'ai commis".

"J'ai brièvement lutté avec une femme âgée (...) Après cette lutte, j'ai décidé de tuer tous ceux qui se trouvaient dans ces bâtiments".

Le sergent a plaidé coupable de 16 chefs d'inculpation pour assassinat, six autres pour tentative de meurtre et sept pour agression.

La défense a évoqué la prise d'un stéroïde anabolisant, l'influence de l'alcool et le stress lié au contexte tendu du territoire.

En plaidant coupable, Robert Bales échappe à la peine de mort. Le sergent encoure une condamnation à la prison à vie sans possibilité de libération anticipée.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017