Excite

Un sursis pour Troy Davis

A quelques heures de sa condamnation à mort, le Noir américain Troy Davis, a obtenu hier un sursis in extremis de la part de la Cour suprême. Condamné à mort en 1991 pour le meurtre d’un policier blanc Mark McPhails, abattu dans la nuit du 19 août 1989 d'une balle dans la tête et une d'autre dans le ventre à Savannah (Géorgie), Troy Davis a toujours plaidé son innocence.

Lire notre article: Troy Davis dans les couloirs de la mort.

Le condamné bénéficie de nombreux soutiens parmi lesquels Amnesty International, le Conseil de l’Europe, le Pape Benoît XVI, Desmond Tutu (Prix Nobel de la paix) ou encore John Lewis qui se sont mêlés à la lutte menée par les proches de Troy Davis en faveur de sa libération. Ses avocats demandent à revoir les conditions du procès et sa conformité à la Constitution, prétendant être en mesure de fournir de nouveaux éléments pour l’enquête.

" Nous espérons que [la Cour suprême] se saisisse de ce cas et le regarde avec des yeux neufs, en permettant pour la première fois que les preuves de l'innocence de Troy Davis soient entendues par un tribunal" a déclaré un porte-parole d’Amnesty International.

Les neuf juges de la Cour Suprême pourraient examiner cet appel dès lundi prochain, s'ils décident d'instruire l’appel, l'exécution sera suspendue jusqu'à ce qu'ils rendent leur décision finale. Déjà le 17 juillet 2007, Troy Davis s'était vu accorder un sursis alors qu’il devait être exécuté quelques heures plus tard, de nouveau hier, deux heures avant la sentence finale, l’inculpé est sauvé de justesse… pour combien de temps encore?

Photo: truthinjustice.org

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017