Excite

Une adolescente afghane attaquée au vitriol

La lycéenne afghane qui a été aspergée d’acide mercredi dernier par un groupe d’islamistes présumés fait preuve d’un courage à toute épreuve. Depuis son lit d’hôpital, elle a affirmé vouloir retourner à l’école, au péril de sa vie. Shamsia faisait partie de la quinzaine de lycéennes qui portent la burqa (ce vêtement long et opaque qui cache entièrement le corps des femmes, jusqu’au visage) pour se rendre à l’école de Kandahar (ville au sud de l’Afghanistan), ancien « nid » du mouvement taliban.

Mercredi, alors qu’elles se rendaient à l’école, les jeunes filles se sont faites agressées par des hommes en moto qui leur ont demandé de se découvrir avant de leur jeter de l’acide au visage avec des pistolets à eau. Bilan: trois blessées dans un état grave et les autres à divers degrés, mais Shamsia a été la plus gravement touchée. Atteinte aux yeux, l’adolescente âgée de 17 ans a été transportée à l’hôpital militaire de Kaboul. Samedi, la jeune fille a reçu la visite de ses camarades de classe, ainsi que de quelques journalistes auxquels elle a courageusement confié: "Je continuerai à aller à l'école, même s'ils doivent me tuer [...] Voilà mon message à nos ennemis: même s'ils recommencent 100 fois, je poursuivrai mes études."

L’attaque n’a pas encore été revendiquée mais les soupçons se portent sur les talibans qui ont longtemps prôné une conception fondamentaliste de l'Islam, interdisant l’instruction aux jeunes femmes. Un porte-parole des talibans, Yousuf Ahmadi, a affirmé par téléphone à l'AFP que ces derniers "ne commettraient jamais un acte aussi lâche contre des enfants". Il ne semble pourtant pas que les talibans aient souvent commis des actes beaucoup plus courageux...

Photo: wordpress.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017