Excite

Une campagne proclamant l'inexistence de Dieu

Les non-croyants chrétiens, plus systématiquement appelés athées ou agnostiques ne peuvent décidemment pas s’exprimer en Italie. Le secrétaire national de l’Uaar, Raffaele Carcano a vu son projet d’affiches stopper net par une société publicitaire.

"Il est plus que probable que des responsables politiques et religieux aient fait pression" soulignait Carcano à l’AFP. Le groupe IGP Decaux a refusé une campagne dénonçant l’inexistence de Dieu sur les bus de la ville de Gênes (Italie). Le groupe d’affichage et de mobilier urbain n’a pas souhaité réagir. Carcano, lui, attend des explications.

Cette association avait recueilli 13 000 euros et de nouveaux membres afin de promouvoir la non-existence de Dieu. Sans y parvenir toutefois. "Nulle part en Europe, l'influence de l'église n'est aussi forte sur la politique et la vie des citoyens qu'en Italie". Mais lorsqu’il s’agit de toucher à Dieu, il est très difficile d’user d’une liberté d’expression.

Le projet de l’association Uaar

Celle-ci voulait à partir de février, afficher sur les bus génois la publicité suivante: "La mauvaise nouvelle est que Dieu n'existe pas. La bonne est qu'on n'en a pas besoin". Évidemment l’archevêque de la ville, Monseigneur Angelo Bagnasco a pris cela comme une provocation.

En Grande-Bretagne et en Espagne

"L'Italie a beaucoup de choses à apprendre de ses voisins européens en matière de liberté d'expression", puisque les athées britanniques ont déjà des campagnes d’affichages de ce type sur leur bus londonien depuis janvier. L’inscription y mentionne clairement: "Dieu n'existe probablement pas. Alors maintenant arrêtez de vous inquiéter et profitez de la vie".

Quant à Barcelone (Espagne), une campagne identique est à paraître lundi 19 janvier.

Photo: AFP

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017