Excite

'Une' de Minute et indignation dans les rangs : florilège des réactions

  • sofsgallery

L’hebdomadaire d’extrême droite Minute, agacé par le « non événement » que constituait -selon lui- les insultes subies par la garde des Sceaux Christiane Taubira ces dernières semaines, a repris dans sa 'Une' les injures racistes dont la ministre avait fait l’objet : "Maligne comme un signe, Taubira retrouve la banane". Les réactions.

Manuel Valls (Gouvernement) : "Nous ne pouvons pas laisser passer cela." jugeant la Une de l’hebdomadaire "révoltante",

Marisol Touraine (Gouvernement) a dénoncé une "incitation à la haine raciale".

Valérie Fourneyron (Gouvernement) a parlé d’une "'une' inacceptable. J'apporte tout mon soutien à ma collègue Christiane Taubira devant ces propos honteux et nauséabonds".

"Une 'Une' intolérable et abject" pour SOS Racisme.

Harlem Désir (PS ex SOS Racisme) : "Révolté par l’ignoble Une de Minute sur Tubira. Ca suffit le racisme et l’extrémisme ! Ce numéro doit être saisi. Républicains debout !".

Marie-Noëlle Lienemann (PS) : « "Il faut faire deux choses : la première, évidemment, aller devant les tribunaux. Le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit». «Deuxième chose, il faut qu’on fasse une grande manifestation."

Bruno Le Roux (PS) : "Une condamnation qui relève d’une bien autre dimension que la condamnation politique : il faut que la société fasse un rempart contre ces extrémismes, contre ces caricatures".

Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche) "Ils n'ont donc pas de limites. C'est même à ça qu'on les reconnaît. Pas une #Minute à perdre. Les nazes en cage".

Ciotti (UMP) : "Je condamne avec force la Une de #Minute. On a pas besoin de ces outrances dans le débat politique."

Marine Le Pen (Front National) : "Je suis heureuse de me faire cracher dessus chaque semaine par "Minute" quand je vois ce que c’est devenu".

À noter que le mot "minute" est devenu l'un des sujets les plus commentés sur Twitter.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017