Excite

Une enquête ouverte contre Dieudonné pour apologie du terrorisme

  • Getty Images

le polémiste Dieudonné, connu pour ses dérapages, est poursuivi pour apologie du terrorisme. Le parquet de Paris a annoncé avoir ouvert une enquête lundi 12 janvier après qu'il ai écrit dimanche sur sa page facebook "Sachez que ce soir, en ce qui me concerne, je me sens Charlie Coulibaly".

Il fait ainsi référence au slogon devenu mondial "je suis Charlie" qu'il a associé au nom du terroriste Amédy Coulibaly, responsable de la mort de la policière à Montrouge et de la prise d'otages à Vincennes au cours de laquelle 4 juifs ont été tués. Par la suite, Dieudonné a rapidement retiré la publication mais on trouve toujours des captures d'écran visibles sur internet.

Charlie Hebdo : les frères Kouachi tués, le preneur d'otage à Vincennes aussi

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'ext exprimé suite à cette polémique : "Ces propos sont une abjection. J'ai donné des instructions à la direction juridique et des libertés publiques du ministère de l'Intérieur pour examiner immédiatement la suite qui peut être examinée en droit."

Dieudonné a choisit de répondre sur internet en expliquant "Je suis traité comme l'ennemi public numéro 1, alors que je ne cherche qu'à faire rire [...] On me considère comme un Amedy Coulibaly alors que je ne suis pas différent de Charlie."

Manuel Valls à sa tour repproché au polémiste ses propos signifiant que "Il ne faut pas confondre la liberté d'opinion avec l'antisémitisme, le racisme, le négationnisme".

Un des dirigeants de la société qui exxploite plusieurs Zénith a annoncé avoir demandé à ses équipes de ne pas programmer le spectacle de Dieudonné "La Bête humaine".

Ce n'est pas la première fois que Dieudonné se fait remarquer pour ses propos. En septembre 2014, il a été poursuivi pour apologie du terrorisme après avoir publié une vidéo où il ironisait sur la décapitation du journaliste américain James Foley par l'organisation Etat islamique. Une enquête est en cours. Il est aussi poursuivi pour fraude fiscale, blanchiment, abus de biens sociaux, et pour avoir lancé un appel aux dons afin de régler ses amendes.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017