Excite

Une femme à la tête du Kosovo

Il faut dire que la nouvelle présidente – et la première de son pays – n’hérite pas d’une situation simple après le scandale soulevé par l’élection de Behgjet Pacolli en février dernier.

Pour mémoire, Behgjet Pacolli a été nommé par le Parlement kosovar après trois votes alors qu’il était le seul candidat au poste de président. La séance avait été boycottée par les principaux partis de l’opposition qui avaient accusé le candidat de relations d’affaires avec la Russie. Et comme cette dernière ne voit pas d’un bon œil l’indépendance du Kosovo, on pouvait craindre certains conflits d’intérêt. Plus encore, l’un des partis kosovar avait également dénoncé des irrégularités dans les votes. Après examen de la plainte, la Cour constitutionnelle a invalidé l’élection. Behgjet Pacolli n’avait plus donc qu’à démissionner le 30 mars dernier.

Pour ne pas laisser le poste vacant, le Parlement a décidé, le 8 avril dernier, de l’offrir à une femme de 36 ans, Atifete Jahjaga. Cette générale de police formée auprès du FBI est pratiquement inconnue au Kosovo mais elle a quand même réussi à rallier 80 des 100 voix des députés. Sa mission ? Faire accepter l’état indépendant du Kosovo à l’étranger. S’il est reconnu par 75 pays, d’autres comme la Serbie ne sont pas prêts de sauter le pas. Et elle a jusqu’à la fin de l’année pour faire ses preuves puisque ce sera alors l’heure de nouvelles élections, avec Behgjet Pacolli à nouveau candidat. Si elle gagne ce pari, c’est que les super-héros existent vraiment !

Source Photo : Présidence du Kosovo (president-ksgov.net)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017