Excite

Une guerre évitée en Abkhazie grâce à Kouchner

Selon un responsable géorgien, le ministre français des Affaires étrangères est intervenu auprès de Moscou pour empêcher un conflit à propos de ce territoire pro-russe situé en Géorgie.

'Si nous vivons aujourd'hui en paix et si rien ne se passe, c'est grâce à lui”. “Lui” n'est autre que Bernard Kouchner. Selon Temour Iakobachvili, ministre géorgien de la Réintégration, une “guerre” a été évitée en Abkhazie grâce à un coup de téléphone du ministre français des Affaires étrangères à son homologue russe Sergueï Lavrov. L'Abkhazie, territoire situé dans le nord-ouest de la Géorgie mais pro-russe est objet de discorde entre Moscou et Tbilissi.

'Récemment, alors que la situation était extrêmement tendue et connaissait une escalade, Kouchner est personnellement intervenu en appelant son homologue russe Lavrov”, a raconté mercredi Temour Iakobachvili, sur la chaîne de télévision géorgienne Roustavi-2. Et de poursuivre : “le résultat de cette conversation : il n'y a pas de guerre aujourd'hui en Géorgie”, dans la région séparatiste d'Abkhazie. Il n'a pas donné de précisions sur la teneur et la date de cette conversation.

Tensions à propos de ce territoire séparatiste

Le 6 mai à Bruxelles, WIakobachvili, ministre chargé des questions liées à l'Abkhazie et à l'Ossétie du Sud, avait accusé le voisin russe de pousser la Géorgie à la guerre en Abkhazie,exprimant sa “grande inquiétude”. Deux jours plus tard, le président géorgien pro-occidental Mikheïl Saakachvili avait aussi estimé que son pays avait été “proche” d'une “guerre” avec la Russie à cause de l'Abkhazie.

Deux événements ont dégradé les relations déjà tendues entre les deux pays. Tbilissi a ainsi accusé Moscou d'avoir abattu un de ses drones, le 20 avril, au-dessus de l'Abkhazie. La Géorgie a également vécu comme une provocation le déploiement de soldats supplémentaires par la Russie. Moscou, qui compte encore en Abkhazie une force de maintien de la paix - en vertu d'un accord de cessez-le-feu conclu sous l'égide des Nations unies en 1994-, a en effet commencé à renforcer ce contingent pour parer à une éventuelle attaque de Tbilissi. Sa présence militaire atteint désormais 2 500 hommes.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017