Excite

Une zone interdite autour de Fukushima

Les autorités japonaises viennent de prendre une décision radicale en transformant la zone d'évacuation autour de Fukushima en zone interdite.

Une catastrophe atomique

Après le dramatique tremblement de terre de Sendai qui à durement frappé le nord-est du Japon, un violent tsunami a ravagé les côtes japonaises causant une vague de dévastation sans précédent. La centrale nucléaire de Fukushima Daiichi a subit alors une série d'accident, provoquant finalement une catastrophe nucléaire de grande ampleur.

Par mesure de sécurité les autorités japonaises ont évacué la population dans un rayon de 20 km autour de la centrale. Cependant le gouvernement japonais vient d'annoncer que cette zone d'évacuation est désormais une zone interdite. Une mesure similaire à celle prise par les autorités soviétiques lors de la catastrophe de Tchernobyl, et qui reste toujours interdite 25 ans après l'accident.

C'est donc depuis hier à minuit que la population n'a plus accès à cette zone, il faudra désormais une autorisation spéciale pour s'y rendre. Quant aux contrevenants ils risquent désormais une amende de 100 000 yens soit 840 euros ou une période de détention provisoire. Une décision qui ne rassure pas les milliers d'évacués qui perdent l'espoir de rentrer chez eux.

Plusieurs mois avant un retour à la normale

Pendant ce temps les responsables de Tepco annonce que la situation à la centrale ne sera bien en main que d'ici la fin de l'année, en espérant pourvoir mettre les six réacteurs à l'arrêt à froid d'ici 6 à 9 mois. Des opérations d'évacuation de l'eau radioactive sont actuellement en place, afin de rétablir un système de refroidissement des barres de combustible.

Photo: KEI (ja.Wikimedia)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017