Excite

Valérie Trierweiler : la biographie frondeuse

  • AFP

Le 11 octobre dernier les deux journalistes politiques Alix Bouilhaguet et Christophe Jakubyszyn ont publié une biographie de Valérie Trierweiler sous le titre explicite de La Frondeuse (Editions du Moment). Le livre offre des révélations à la fois personnelles et professionnelles sur la première dame de France. Portrait d'une biographie litigieuse.

Les informations et rumeurs relayées dans le livre ont rapidement été contestées.

Contre : Valérie Trierweiler

In primis on parle d'une soit disante relation sentimentale vécue par le passé entre la compagne de François Hollande et un homme politique de droite. Valérie Trierweiler a aussitôt attaqué les auteurs pour atteinte à la vie privée et diffamation, réfutant l'authenticité de cette allégation.

Contre : Patrick Devedjian

L'ex-ministre UMP Patrick Devedjian, l'"homme de droite" visé par la rumeur s'est à son tour emparé de la justice. Il réclame 100 000 euros de dommages et intérêts à Yves Derai, directeur des Editions du Moment et aux deux auteurs pour diffamation. Devedjian, avocat de formation, a également poursuivi le journal "Point de vue" pour avoir relayé les rumeurs du livre. Il demande à l'hebdomadaire 40 000 euros de dommages et intérêts.

Contre : François Hollande

Le livre s'en prend directement au Chef de l'Etat en évoquant son intention de trahir le Parti socialiste dans les années 80 pour se ranger du côté d'Edouard Balladur. François Hollande aurait proposé ses services à l'ancien premier ministre par une lettre remise à un intermédiaire, en l'occurrence Patrick Devedjian. La chef de l'Etat a saisi à son tour la justice en envoyant un courrier au Tribunal : "Je tiens à dénoncer comme pure affabulation les passages du livre La frondeuse (pages 46 et 47) concernant une prétendue lettre jamais écrite et donc jamais parvenue à son prétendu destinataire. L'invention ne peut être un procédé dans un essai politique, sauf à être présenté comme un roman." C'est Christophe Jakubyszyn, le chef du service politique de la première chaîne qui est directement visé par l'attaque d'affabulation. Me Pardo, l'avocat de l'éditeur considère qu'il s'agit là d'une "atteinte à la séparation des pouvoirs".

TF1 soutient de son côté son journaliste dans la tempête.

Valérie Trierweiler qui a pu par le passé se confier à Jakubyszyn lors de conversations entre amis, en particulier au sujet de ses enfants, s'est dite véritablement blessée par cet ouvrage.

Face aux diverses attaques en justice, les auteurs de La Frondeuses se sont dit sereins : "Nous sommes impatients d’en venir au fond de l’affaire et de nous expliquer, se défend Alix Bouilhaguet. Nous avons fait une enquête dont nous n’avons pas à rougir. Chaque entretien a été retranscrit au mot près."

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017