Excite

Violeur libéré, cas réexaminé

Une requête émise par la garde des Sceaux, vendredi 24octobre, "en exécution des instructions reçues" par le président de la République en personne afin de ne pas "libérer un violeur récidiviste simplement parce que quelqu'un a fait une erreur matérielle".

Un raté qui n’est pas du tout du goût des familles des victimes. Celles-ci entendent porter plainte contre l’administration judiciaire pour une faute d’écriture qui vaut une remise en liberté de Jorge Montes, jugé pour enlèvement, séquestration et viols sur deux personnes.

La faute lourde est retenue contre la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris qui dans un arrêt du 17 octobre a écrit "infirmé" au lieu de "confirmer" le maintien en détention provisoire. Au vu de l’erreur, Nicolas Sarkozy s’est chargé de l’affaire afin de ne pas créer une polémique importante.

La requête du parquet général sera examinée le 31 octobre, pour rectifier au plus vite la faute et remettre en prison Jorge Montes, français d’origine uruguayenne de 48 ans, qui pour le moment est sous contrôle judiciaire strict avec une interdiction de circuler.

Photo: Marc Le Flour, Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017