Excite

Vol AF 447 : boîtes noires localisées

Les navires de la marine française ont détecté un faible signal des enregistreurs de vol (boîtes noires), c’est ce qu’affirme le journal Le Monde, dans son édition en ligne. L’avion qui s’est écrasé dans l’Atlantique a tué 228 personnes.

Ces boîtes noires contiennent des informations vitales qui pourraient aider à expliquer ce qui s'est réellement passé lors du crash de l'Airbus AF 447 reliant Rio de Janeiro à Paris, le 1 Juin. Viables pendant 30 jours, les enregistreurs envoient un signal jusqu’à 2 km. Les sonars des sous-marins auraient donc repéré les balises.

Le déploiement français est important : l’opération comprend un sous-marin nucléaire avec des équipements sonores ultra-perfectionnés et un navire de recherches équipé d'un mini sous-marin. La distance de l'Atlantique ainsi que la profondeur et la surface de l'océan ont rendu particulièrement difficile les recherches de l'épave qui pourrait se trouver n'importe où.

Un porte-parole d'Air France indiquait qu’il ne pouvait confirmer les informations du site lemonde.fr. Le ministère des Transports et le Bureau enquête et analyse (BEA) ont fait de même, affirmant qu’il était encore trop tôt : "Ce n'est pas la première fois qu'on entend des bruits, donc on va vérifier avec les moyens qui sont mis à disposition". Les balises de ces boîtes disposent encore d'une autonomie de huit de jours.

Lundi, dix des cinquante corps récupérés ont été identifiés comme des ressortissants brésiliens.

Photo : news.sky.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017