Excite

WikiLeaks et le cablegate

Plus de 250.000 télégrammes diplomatiques ont été transmis à plusieurs journaux (Le Monde, New York Times), dont certaines archives remontant à 1960. La fuite est gigantesque, quelles sont les conséquences?

Ces documents (cables en anglais) sont au nombre exact de 251.287. Ils ont été envoyés de plus de 250 ambassades et consulats des États-Unis à travers le monde. Le degré d’informations diffère selon les fichiers diffusés et vont du 'secrets à ne pas montrer à des non-Américains', 'secrets', 'confidentiels à ne pas montrer à des non-Américains', 'confidentiels', 'non-classés à usage officiel et non-classés'.

Aucune archive n’a été classée 'top secret'. La fuite est importante puisque la publication des documents est 'irresponsable et dangereuse', rappelle un communiqué de la diplomatie américaine. WikiLeaks en tout cas 'affaiblit politiquement les États-Unis'.

Archives des années 60

Le plus vieux document daterait de 1966, provenant d’Argentine. Cependant, 90% auraient été envoyés entre 2004 et 2010. Tous sont issus du Spirnet (Secret internet protocol router network), principal réseau utilisé par le Département d’État à la Défense.

Prudent, WikiLeaks n’a pas publié directement sur son site les documents mais les a fait parvenir à cinq rédactions (Le Monde, El Pais, Der Spiegel, New York Times et The Guardian) qui les diffuseront au compte goutte. Les fichiers proviennent de Washington, Ankara, Bagdad, Tokyo, Paris et Pékin. Les sujets concernent les relations politiques avec les pays étrangers, les affaires intérieures, les droits de l’Homme et les problèmes économiques.

Photo: reopen911.info

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017