Excite

Wim Delvoye tatoue les cochons!

L’image est forte, insoutenable pour certains. Pourtant c’est de l’art! Wim Delvoye, artiste belge, défend la question de l’exploitation animale à travers la société de consommation.

Pour y parvenir, il explique son travail sur les cochons. Dans une ferme située près de Pékin, il élève des cochons. Jeunes porcelets, il les tatoue. Les animaux ne sentent rien, ils sont anesthésiés. Pourtant, le procédé choque. Delvoye s’explique: 'de leur vivant les bêtes sont choyées, traitées comme des stars, libres de leur mouvement et filmées en continu', pourquoi pas tatouées?

Les associations de défense des animaux s’insurgent et dénoncent une telle pratique. Ce qui n’arrête pas l’artiste. Il travaille deux heures par semaine sur un cochon pour ne pas le traumatiser et n’effectue aucun acte sur un animal de moins de 35 kg. À 200 kg, il est tué.

Œuvre dans les musées

Une fois tué, la peau de l’animal est nettoyée et congelée puis ramenée en Belgique. Elle est ensuite tannée par un spécialiste et finit encadrée dans un musée. Tatouage, art, difficile d’adhérer.

Au musée d’art moderne de Nice



Photo: paris-art.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017